Recherche dans le site

 

 

 

 

 

Accéder à la liste par AUTEUR

 

Accéder à la liste par TITRE

 

Accéder à la liste par THÈME

 

La page des livres non encore listés

 

L'ouvrage précédent :
Notre foi interrogée par les mutations culturelles

L'ouvrage suivant :
Josť Antonio Pagola veut réveiller dans la société moderne le ‘désir de Jésus’




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visionnaire de l'invisible
La littérature

Prier avec Abraham
Jacques Cadet et Corinne Robert
(Mercur@rt - 2016)

 

Prier avec Abraham accompagné par Dieu dans son aventure

 

Prier avec Abraham

     Après des milliers d’années de la naissance des de l’humanité, Abraham est le premier homme à qui Dieu s’adresse en lui demandant de quitter sa terre  et en lui promettant d’être le père de l’humanité aimée de Lui. Par cette promesse, Dieu lui révèle qu’il n’habite pas un temple, une civilisation mais va cheminer avec les hommes, les accompagnant dans leur recherche d’une vie plus digne, plus libre, plus ouverte aux autres.

Abraham est la figure de l’homme et de la femme qui prennent au sérieux les appels que Dieu adresse à ceux et celles qui l’écoutent et lui font confiance. Comme l’écrit Jean-Claude Millet dans la préface : « Je suis Abraham. Je suis celui qui prend le risque de sortir de ses territoires intérieurs familiers. Celui qui, comme Abram recevant le Hé, dans l’espérance, ne construit plus de murs pour se protéger de lui-même. »

Les pastels de Jacques Cadet et les poèmes de Corine Robet peuvent dérouter le lecteur ou la lectrice qui s’attend à découvrir un récit illustré de l’histoire d’Abraham. Dans Prier avec Abraham,  il faut prendre du temps pour faire sien les poèmes de Corine Robet et pour pénétrer dans les pastels de Jacques Cadet afin d’entrer dans le mystère d’Abraham qui a vécu une véritable aventure avec Dieu. C’est le chemin à prendre pour prier avec Abraham qui a eu une aventure marquée par une fidélité sans faille à Dieu, aventure marquée aussi par des mensonges quand il fait passer sa femme pour sa soeur, quand il découvre le vrai visage de Dieu qui retient son bras prêt à tuer son fils en sacrifice offert à Dieu. Cette aventure a permis à Abraham de parler à Dieu comme on parle avec un ami. Merci aux deux artistes qui nous font découvrir que le mystère d’Abraham est notre propre mystère.

 

Février 2017 - R. Pousseur 

 

 

 

La page du site de l'éditeur

 

Haut de page